Méthodes de consolidation

Les états financiers consolidés sont actifs nets à la situation financière et les résultats de l'entité consolidée si elle était à une seule entreprise.

Principes généraux

Dans les états financiers consolidés des actifs, la situation financière et les résultats enregistrés de l'entité consolidée si elle était à une seule entreprise.
Dans les états financiers consolidés:
  • Les actifs et passifs, les droits et obligations et les revenus et dépenses de la société mère et de ses filiales sur lesquelles elle exerce un contrôle exclusif entièrement comprises dans la consolidation;
  • les actifs et les passifs, les droits et obligations ainsi que les revenus et les dépenses des filiales communes sont consolidées par intégration proportionnelle;
  • Participations dans les entreprises associées sont tels que définis à l'article 12 du Code des Sociétés, apprécié et la part des bénéfices de ces sociétés déterminés selon la méthode de mise en équivalence.
Les filiales communes peuvent, cependant, être inclus dans les états financiers consolidés selon la méthode de l'équité, si leur entreprise est pas étroitement intégrée à l'entreprise de la société exerce un contrôle conjoint.
Les principes et méthodes de consolidation ne doivent pas être modifiées d'un exercice à l'autre.

Les différentes méthodes de consolidation

Intégration globale
Tous les actifs et passifs de la société mère et les filiales comprises dans la consolidation, wordenin inclure le bilan consolidé.
Dans le bilan consolidé, les capitaux propres de chaque filiale consolidée:
  • le montant de la part de ses titres de participation incarne détenu par la société consolidante et de ses filiales comprises dans la consolidation, compensée par la valeur comptable de ces titres dans les comptes de la société mère et les filiales dont ils sont propriétaires, et
  • le montant de la part de ses titres de participation incarne détenues par des personnes autres que la société consolidante et de ses filiales comprises dans la consolidation, enregistrée sur le côté passif du bilan consolidé dans les "intérêts minoritaires".

L'équité des résultats subsidiaires de la valeur comptable des actifs, les provisions et les passifs de cette filiale, éventuellement après ajustement de la valeur comptable de ces ingrédients. Les capitaux propres comprend le bénéfice de l'exercice à la date d'acquisition, sauf dans la mesure où cet acompte sera payé avant l'acquisition.
La détermination de la valeur des actifs nets de la filiale doit être pour chaque filiale de la date à laquelle les actions ont été acquises ou à une date proche.
Toutefois:
  • une entreprise pour la première fois d'établir des comptes consolidés, peut cette compensation, le montant des actions en sa possession à cette date, se produire au début de l'exercice concerné par ces premiers états financiers consolidés;
  • une filiale précédemment non consolidées, ni par mise en équivalence est reconnue pour la première fois dans la consolidation, si cette indemnité, le montant des actions en sa possession à cette date, se produire au début de l'exercice au cours duquel les comptes consolidés les états financiers de la filiale est reconnue pour les enveloppes premier temps.

La différence de cette indemnité est réparti comme autant que possible pour les actifs et passifs dont la valeur est supérieure ou inférieure à leur valeur comptable dans les comptes de la filiale.
La différence qui subsiste après application du paragraphe est inclus dans le poste "Écarts d'acquisition" sur le bilan consolidé du côté des actifs si la différence est positive, les éléments de passif si la différence est négative.
Les écarts de consolidation ne peuvent être compensées par l'autre, sauf si elles se rapportent à une même filiale; dans ce dernier cas, la compensation est requise.
Si les actifs et passifs des filiales sont recalculés, puis intérêts minoritaires dans ces nouveaux calculs effectués en «Intérêts minoritaires» sur le côté passif du bilan consolidé.
Les écarts de consolidation positifs sont amortis dans le compte de résultat consolidé, un plan de dépréciation appropriée qui correspond à la durée de vie utile prévue de l'actif. Si leur amortissement est réparti sur plus de cinq ans, cela doit être expliqué dans les notes.
Ces différences amortissement supplémentaire ou extraordinaire est appliqué si, en raison de changements dans les conditions économiques, est plus économiquement justifié de les maintenir à pleine valeur dans le bilan consolidé.
L'amortissement est comptabilisé dans le compte de résultat dans une rubrique distincte des dépenses de fonctionnement ou des dépenses financières dans les cas visés au premier alinéa; les résultats exceptionnels dans les cas visés au deuxième alinéa.
Le goodwill négatif ne doit pas être comptabilisée dans le compte de résultat consolidé. Toutefois, lorsque expliquer la différence négative de consolidation est d'une conformément à l'article 139 date donnée attendue évolution défavorable des résultats de la filiale ou d'un coût qui va provoquer cette filiale est attendu, il est reconnu dans le compte de résultat consolidé dans la mesure et dans le le temps que ces perspectives deviennent réalité.
Lorsque les actions d'une filiale comprises dans la consolidation sont réalisées totalement ou en partie à l'extérieur du périmètre de consolidation, l'écart d'acquisition résiduel est amorti au prorata des actions réelles.
Actions dans le capital de la société mère qui sont détenues par lui-même ou par l'intermédiaire d'une filiale comprises dans la consolidation sont comptabilisés dans le bilan consolidé élément d'actif IX.
L'exposé des motifs indique combien d'actions de la société mère détenue par lui-même et de ses filiales comprises dans la consolidation, ainsi que le pourcentage des actions émises qu'ils représentent.
Sont omis dans le bilan consolidé:
  • dettes et obligations de la société mère et les filiales comprises dans la consolidation;
  • les gains et les pertes sont inclus dans la valeur d'un actif dans le bilan consolidé, acquis par la société mère ou d'une filiale comprises dans la consolidation.
  • La consolidation proportionnelle
  • En cas de filiales communes consolidées par intégration proportionnelle, les actifs et les passifs, les droits et les passifs, les revenus et les dépenses des entités contrôlées conjointement dans les états financiers consolidés au prorata des droits dans leur capital par la société consolidante et les filiales comprises dans la consolidation sont détenus.
  • Les fonds propres
  • Participations dans des sociétés dont la mise en équivalence sont comptabilisés dans le bilan consolidé sous une rubrique distincte des actifs financiers, appelés "sociétés mises en équivalence".
  • Quand une participation par mise en équivalence est appliquée, il est reconnu dans le bilan consolidé pour le montant correspondant à la partie du capital de la société concernée, y compris les résultats de l'année financière, représentée par le participant.
  • Les capitaux propres de la société en question est la différence entre la valeur comptable de l'actif et la valeur comptable des provisions et des dettes de la société. Les capitaux propres comprend le bénéfice de l'exercice à la date d'acquisition, sauf dans la mesure où cette acomptes sur dividendes ont été payés avant l'acquisition.
  • Si aucune des règles uniformes ont été utilisés pour l'évaluation des actifs ou passifs de l'entreprise associée et pour la consolidation, ces éléments peuvent être réévaluées par les méthodes utilisées pour la consolidation. Si pas apprécié ce fait doit être présentée dans les notes sous l'évaluation.
  • Lorsque la différence entre la valeur comptable de l'investissement et de sa fraction correspondante des capitaux propres attribuables aux actifs ou passifs de l'entreprise identifiables concernés avec une valeur supérieure ou inférieure à celle à laquelle ils sont enregistrés dans les comptes de la société concernée, alors cette différence est attribuée à la valeur à laquelle cette participation est comptabilisée dans les états financiers consolidés.
  • Les dispositions relatives à la conversion en euros des actifs et passifs en devises étrangères et les états financiers des filiales étrangères, sont applicables aux entreprises dont la mise en équivalence.
  • La part des bénéfices de la société en question, qui peut être attribuée à ces investissements, il est indiqué dans le compte de résultat consolidé sous un poste distinct "de Part des résultats des sociétés mises en équivalence».
  • Les résultats de transactions entre la société mère et les filiales et les sociétés dans lesquelles consolidées par mise en équivalence et inclus dans la valeur comptable des actifs de la société mère ou d'une filiale comprises dans la consolidation, soit d'une société qui la mise en équivalence est appliquée, et où les données nécessaires à cet effet sont connus ou accessibles, omis des résultats consolidés.
  • Quand une société à laquelle la mise en équivalence, d'établir des comptes consolidés, les dispositions du présent chapitre sont applicables en référence aux états financiers consolidés de la société.
  • La mise en équivalence ne doit pas être appliquée si sa demande qu'une importance négligeable serait
  • 0

    Commentaires - 0

    Sans commentaires

    Ajouter un commentaire

    smile smile smile smile smile smile smile smile
    smile smile smile smile smile smile smile smile
    smile smile smile smile smile smile smile smile
    smile smile smile smile
    Caractères restants: 3000
    captcha

    Ajouter L'article

    title
    text
    Caractères restants: 5000