La fin de l'ETA? Début de l'indépendance basque?

Le 20 Octobre, 2011 À gauche le groupe séparatiste basque ETA qu'il dépose définitivement les armes. Cela mettrait fin à l'une des conséquences ultimes de la dictature de Franco en Espagne. Beaucoup de Basques regardent maintenant avec espoir vers l'avenir. L'histoire basque, car il nous est connu, remonte pas plus loin que le 1er siècle avant JC Dans ce document, les Basques se sont opposés à l'occupation romaine et ils protégés contre leur territoire avancer romanisation. Entre le 3ème et le 5ème siècle dont ils ont besoin au christianisme. À l'époque de la Grande Migration dispersé les personnes de plus de Pyrénées et Aquitaine français. Au Moyen Age, la région basque a été, cependant, de plus en plus réduit et finalement divisée entre les royaumes d'Espagne et Franksijk.

"Le cas basque '

Un nationalisme basque conscient, cependant, a eu pas son origine au 19e siècle avec la création du «Partido Nacionalista Vasco» en 1895. Le fondateur, Sabino Arana, a également permis si la personne est considérée à des termes comme introceerde 'Euskadi »que le Pays basque est identifiée , et «Basque». Il a également conçu le pays basque du drapeau, le soi-disant. "Ikurriña ', à l'origine comme le drapeau du parti.
Arana a été le premier, appelé le «pays des Basques 'indiquerait. Selon lui, révélant à la partie espagnole de Biscaye, Guipuzcoa, Espagnol-Araba et en Navarre et en France à partir de Soule, le Labourd et la Navarre française. Ce qui frappe également sur les premières idées du PNV est de savoir comment la politique réactionnaire et religieuses étaient. Ils étaient certainement pas exempt de racisme. Exemple Arana, a proclamé que les Basques, comme des gens authentiques étaient supérieurs aux Espagnols. Ce Basques sont différents est également prouvé. Ils parlent une langue qui ne sont pas indo-européenne, et beaucoup ont le facteur Rhésus négatif très rare dans leur sang. Mais Arana a en particulier à la foi profonde des Basques, car ce type de nationalisme basque dans les années trente du 19ème siècle sous la population rurale strictement religieuse et traditionnelle était beaucoup résonance.
Toujours le PNV est le mouvement le plus important dans le nationalisme basque. Jusque dans les années soixante, il était même le seul mouvement nationaliste basque majeur. Lors de la démocratie actuelle, elle a dominé pendant des années le panorama politique au Pays Basque. A présent, elle est temporairement mis à l'écart parce que le Parti social-démocrate, le PSOE et le partijd conservatrice, PP, ainsi réussi à trouver une majorité.

La mise en place de l'ETA

Lorsque le Pays Basque au cours de la guerre civile espagnole était entièrement entre les mains des instances rebelles semaine, le gouvernement autonome actuellement PNV-premier sorti de la relativement Espagne et après la fin de la guerre en 1939 à Paris. Cependant, le gouvernement en exil a été incapable de soutenir le basque au Pays Basque contre la répression meurtrière de la dictature. Fort mécontentement à propos fut bientôt traduit par la création de l'ETA. Il est frappant de constater que ce qui est arrivé le 31 Juillet 1959, le même jour que le PNV a été fondée, mais exactement 64 ans plus tôt.
Initialement ETA utiliser guère la violence: en 1961 il y avait seulement un échec de tentative de faire dérailler un train. Jusque dans les années soixante ne seraient pas trop de passe. Mais dans le climat rigoureux des dernières années du régime de Franco était la branche radicale de l'ETA de plus en plus d'arguments. En 1968, fut le premier attentat de l'ETA sur une tête de la police secrète à San Sebastian. Célèbre principalement sur amiral Luis Carrero Blanco le 20 Décembre 1973, désigné comme successeur de Franco, ce en représailles à l'exécution des séparatistes basques. De ce fait est plus tard transformé en un film.

Après la mort du dictateur

Après la mort de Franco est venu en 1977 pour les élections de la première temps libre en Espagne. En Décembre 1978, une nouvelle constitution a été produit, qui a été adoptée par référendum. Dans cette nouvelle Constitution était l'unité de la nation espagnole et le droit à l'autonomie des régions qui composent l'Espagne comme un pays, a souligné. Aussi Pays basque serait bien sûr avoir leur propre gouvernement, et avec des pouvoirs plus étendus que jamais aucun gouvernement régional avait dans la région. Depuis 1982, la «Comunidad Autónoma del País Vasco», le Pays basque autonome, par conséquent, son propre gouvernement et parlement.
Malgré les activités violentes de l'ETA étaient là après la mort de Franco et la démocratie retrouvée, pas moins. Le fait que le référendum précité 53% des Basques se sont abstenus et l'acceptation du Statut d'Autonomie de 40% ont donné au mouvement un bon argument pour rester droit à son propre Etat basque. Durant les années 80, les premières années de la nouvelle démocratie espagnole, par exemple, avec 180 victimes de l'ETA a été particulièrement active. En 1989, il y avait un attentat à la bombe de l'ETA à l'ambassade d'Espagne à La Haye.
Le 22 Mars, de 2006 a annoncé le mouvement, de plus en plus dans un coin, une trêve, cela avec l'intention de lancer un nouveau processus démocratique au Pays Basque. Cependant, le 30 Décembre, 2006 serait déjà rompu à nouveau avec une attaque dans le parking du nouveau terminal à l'aéroport de Barajas à Madrid. En outre, il y avait deux morts et était également très dommage.
Pendant ce temps, l'ETA se empirait. A plusieurs reprises, tout le sommet de l'organisation ont été arrêtés et sont certaines cellules qui ont essayé d'être éliminé chirurgicalement. L'ancien bras politique de l'ETA, Batasuna a été déclarée illégale. Le gouvernement espagnol soutient depuis longtemps que la branche militaire de l'ETA a été affaiblie de sorte qu'il ne sera qu'une question de temps qu'ils déposent leurs armes. Le 10 Janvier 2011 ETA a annoncé un cessez-le-feu "permanent vers le bas, mais sans définitivement à déposer les armes, où le gouvernement et a demandé aussi par de nombreux Basques autour. Quelques jours avant l'expiration de l'avis de dépôt des armes par l'ETA, il y avait quelques figures bien connues de la politique internationale, que Kofi Annan, Jimmy Carter et Tony Blair, qui a indiqué que le moment était venu. Donc, tout le monde espère vraiment être vrai et que la paix au Pays Basque, ce sera une réalité. Pendant ce temps, le nouveau bras politique de l'ETA, Bildu, déjà tracé ses lignes.
0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha

Ajouter L'article

title
text
Caractères restants: 5000