La capitale littéraire de la Lituanie

Il ya un endroit appelé Anyk ?? cIAI, et pour être précis, il est une petite ville au cœur d'une région qui porte le même nom. La ville est connue comme la capitale littéraire de la Lituanie. Les plus grands écrivains du pays viennent ici vandaan.Het ville est située dans le nord-est de la Lituanie où les rivières Anyk ta ?? et ?? ventoji viennent ensemble. Il est l'un de la route et ne sont pas envahie par les touristes. Au moins, pas encore. Il ya une intimité propos Anyk ?? cIAI. La gentillesse des gens est rafraîchissant. La zone densément boisée respire le calme et a un effet revitalisant sur les gens. Les habitants appellent l'endroit de la capitale littéraire de la Lituanie. Certes, la ville ne peut prétendre à de nombreux écrivains célèbres. D'autre part vivent dans Anyk ?? cIAI près de 13.000 personnes à travers la région et autour de 33.000. Alors qu'est-ce que la présence de trois géants de la littérature lituaniennes qui donnent tout en couleur Anyk cIAI ?? vraiment? Leurs livres, poèmes, chansons et même protestent brochures, qui ont été traduits dans des dizaines de langues de prouver quelque chose. Mais il est Anyk ?? cIAI lui-même, les forêts et les lacs idylliques et les personnes ayant rapport à la terre qui a inspiré ces écrivains, et d'une manière unique.

Économie rurale

Un bus pour Anyk ?? Cla je peux, en fonction du moment de la journée, durent jusqu'à trois heures. Cette tandis que le corbeau vole ville de toute façon se trouve à 100 kilomètres de Vilnius. Il est une route sinueuse et comme il se rapproche de la ville, à proximité des arbres de la forêt de hautes terres dans cette région plus loin dans le visiteur.
La région dans son ensemble est l'un des plus importants en Lituanie: 1765 kilomètres carrés, composé de trois grandes villes, huit petits et 756 villages de la province Utenos. Ce sont des terres agricoles, et une grande partie de l'économie régionale est composée de la récolte des produits naturels. Outre les exploitations agricoles sont fruits et de baies vergers, les usines de meubles, des mines de gravier et de sable et de la sylviculture, à la fois pour la conservation et à l'exploitation.
Les trois plus grandes sociétés portent tous la marque "Anyk ?? cIAI": Anyk ?? CIU Vynas, Anyk ?? CIU Kvarcas et Anyk ?? CIU Varis.
Il semble que Anyk ?? cIAI bonne peut se débrouiller seuls avec l'aide de l'Union européenne.
Il ya beaucoup de travail a été dans l'amélioration de l'infrastructure. Par exemple, il est de 20,5 kilomètres et 23,7 kilomètres de conduites d'eau assainissement dans la municipalité construit une valeur de 1,5 millions de litas, financé par le programme Phare de l'UE. Il ya aussi six blocs et une rénovation de l'allée, y compris les nouveaux feux de circulation installés. D'autres projets sont en cours de développement.
L'Union européenne a investi dans Anyk ?? cIAI. En 2006 et 2007, l'UE a soutenu 22 projets locaux d'infrastructures de transport d'une valeur de 4,2 millions de litas.
Parce que les subventions de l'UE sont limitées, la ville a commencé à chercher des façons de stimuler l'économie de façon permanente. Une des façons dont il peut est à travers le tourisme. La ville est reconnue comme une cinquième station balnéaire de Lituanie. La ville a quelque chose à offrir à cet égard: les musées, les ressources naturelles et d'un nouveau centre de sports d'intérieur. Il ya un centre de ski, le festival annuel du vin en Août, un festival d'opéra, les lacs aux eaux cristallines et de forêts denses et de la rivière Sventoji.
Il est prévu de rénover le vieux château sur la colline, mais les pensées sont principalement sur la réalisation de la réputation de capitale littéraire de la Lituanie.

L'évêque, les incurables et le pharmacien

Le nom Anyk ?? cIAI a été d'abord mentionné en 1420 dans une lettre du duc Casimir. La ville elle-même a été d'abord mentionné en 1514 et, peu après reçu les droits de Magdebourg convoités. Mais en 1566 brûlé la ville, y compris l'église en bois d'origine, à gratter et 100 ans plus tard, l'église a été reconstruite après l'incendie de frapper à nouveau. Malgré ce mal prospéré ville encore une fois. En 1773, il y avait "54 maisons de chrétiens à partir de laquelle la municipalité 1223" pièces d'or "et a reçu deux« pièces non-or 'à louer, et 58 maisons juives, respectivement, 556 et 16 à la location. "
En 1795, après la troisième partition du Commonwealth de la Pologne, la Lituanie était sous la domination russe. Quarante ans plus tard Antanas Baranauskas est né, le premier grand écrivain Anyk ?? cIAI. Au cours de sa vie est venu Baranauskas avec de nombreuses personnes en contact qui avait subi l'oppression et de l'exil résultant de plusieurs soulèvements dans le 19ème siècle, l'interdiction de la publication de livres en langue lituanienne et la russification. Baranauskas sa lutte pour la liberté personnelle était à travers l'éducation au séminaire de Varniai et l'Académie catholique de Saint-Pétersbourg, où il est diplômé. Il fut l'un des premiers étudiants langue lituanienne et a écrit le premier livre sur les dialectes lituaniens. Il a également écrit sur la grammaire et l'orthographe. Il a enseigné à Kaunas, et devint l'évêque de Seinai, où il a été enterré. Malgré toutes ces réalisations qui caractérise sa poésie lui le meilleur.
Le plus célèbre poème de Baranauskas "Anyk ?? ?? ilelis CiU" est souvent traduit par «Anyk Forêt ?? cIAI." Comme tous les premiers travaux du romantisme lituanienne est le poème, à travers la métaphore de l'évolution de la forêt, sur les heures sombres pour le début prometteur d'une Lituanie indépendante. Baranauskas a également écrit d'autres la poésie qui a inspiré les gens au cours de la brutale 19ème siècle. Le poème "Un voyage à Saint-Pétersbourg" était son premier poème anti-tsariste. "Un poète dans la conversation avec la Lituanie" visait à la jeune intelligentsia. Il leur a demandé de réfléchir à l'avenir d'une Lituanie libre. "Bien que mes pauses cardiaques" était un requiem pour les agriculteurs qui ont soutenu la révolte de 1863. De 1897 jusqu'à sa mort en 1902, il a servi comme évêque de Seinai. Il est enterré dans la cathédrale de cette ville. Dans Anyk ?? cIAI est une statue géante d'un Baranauskas serein, sculpté par Sakalauskas Arūnas en 1993.
La deuxième écrivain majeur de la Anyk ?? cIAI, Jonas Biliunas, le pionnier de la prose lyrique lituanienne, est né en 1879 dans le petit village Niūronys, où il a passé son enfance. Il a étudié la médecine, mais parce qu'il était déjà sous un pseudonyme pour divers journaux socialistes écrivait-il été mis sur la formation. Il a commencé à écrire, la plupart des histoires courtes. Il a écrit autobiographique, réaliste et avec une forte conscience sociale. Fonctionne comme «sans travail» et «First Strike", rappelant ses propres expériences. Autour de ce temps il est devenu clair qu'il souffrait de tuberculose. Il a lentement commencé à se effondrer. Pourtant, cela ne l'a pas empêché de continuer à travailler. En 1903, il est allé à l'ouest et il a étudié la littérature à Leipzig. Son style d'écriture était plus mature et des histoires comme "La Fin de Brisius," une histoire touchante d'un chien mourir avec ses propres pensées concernant les intentions du propriétaire, diffèrent stylistiquement beaucoup de son travail plus tôt. "A Sad Story" est son plus long travail, un drame psychologique sur la révolte de 1863. En 1905, il avait pas la force d'étudier et il a été admis dans un sanatorium de tuberculose à Zakopane, où il mourut en 1907. Il était âgé de seulement 28 ans.
En 1905, des fissures sont apparues dans l'Empire russe. Un des participants de cette agitation était un pharmacien lituanienne qui a été arrêté à Tbilissi en raison de ses activités révolutionnaires. Il était le troisième grand écrivain Anyk ?? cIAI, auteur de romans merveilleux, des histoires courtes et légendes. Son nom était Antanas de les ukauskas-Vienuolis, nés en 1882 dans le quartier Anyk ?? cIAI, il était un cousin de Baranauskas et un ami de Biliunas. Son neveu l'avait appelé à devenir prêtre. Au lieu de cela, il a décidé de se rendre à Moscou en 1900 pour travailler comme apprenti dans une pharmacie. Une fois, il avait qualifié, il est allé en 1903 dans le Caucase, où il a travaillé en tant que pharmacien et commence à écrire jusqu'à son exil à Vladicaucase. Quand il est revenu deux ans plus tard publié sa première nouvelle. En 1907 Vienuolis retourné à Moscou pour étudier la pharmacologie et de la littérature. Il a rejoint l'Association des étudiants lituaniens et collabore à la revue Au ?? rine. Pendant la Première Guerre mondiale, il a travaillé pour le Comité pour le soutien des victimes de la guerre. Vienuolis plus tard déplacé à Kaunas à travailler en tant que journaliste il. En 1921, il a hérité de la terre de la famille Baranauskas et en 1922 il est retourné à Anyk ?? cIAI, où il a ouvert une pharmacie.
Dans la construction de sa maison, il a eu l'idée de construire un musée pour honorer Baranauskas. Bien qu'il avait espéré ouvrir le musée sur le 25e anniversaire de Baranauskas, il était le 1er mai 1927, il a pris un bloc-notes et ici "Invité ?? écrit. La Seconde Guerre mondiale et l'occupation soviétique a donné Vienuolis de nombreux problèmes. Le Soviétiques nationalisé sa pharmacie, son fils déportés en Sibérie et il avait à contrecœur Soviétiques servir avec son œuvre littéraire. Quand il est mort, sa famille a placé une croix et une bougie par son corps pour l'enterrement. Les Soviétiques, cependant, a pris cette façon parce ?? écrivains soviétiques pas de croix et des bougies veulent ??. Il a été enterré dans l'enceinte de ce qui est maintenant l'A. Baranauskas et Memorial Museum de A. ?? ukauskas-Vienuolis. Il est un tombeau simple, mais il était avant l'indépendance encore plus facile, une croix n'a pas été installé jusqu'en 1989.

La révolution rurale

Après les longues années d'occupation soviétique, a été la première décennie de l'indépendance, comme pour l'ensemble du pays de la Lituanie, la plupart du temps à partir d'une lutte pour la survie. Maintenant, il semble Anyk ?? cIAI de vivre dans une nouvelle ère. Il est facile de voir comment les villes prospères comme Vilnius sont maintenant: moderne, cosmopolite et en pleine croissance. Il est situé dans des endroits en dehors de la zone urbaine, comme Anyk ?? cIAI où le coeur de la Lituanie. Ce sont des lieux où les habitants vont chaque week-end pour visiter leurs proches, de manger de la nourriture de la maison, d'aller nager dans les lacs et les rivières propres ou pour faire de la randonnée à travers les bois magnifiques.
Les petites villes comme Anyk ?? cIAI du mal à tenir sur leur jeunesse, qui voient peu de chances de vivre dans un petit endroit, bien qu'il fond de leur cœur voudrait. Il est le pays où la majorité des gens viennent chercher fortune au Royaume-Uni et en Irlande. La probabilité que ces personnes reviendront jamais à leur pays d'origine est très faible. Ce dépeuplement devrait être considéré et le gouvernement a également dit ceci dans de nombreuses déclarations comme une catastrophe nationale. Cependant, les jeunes voient cela comme une occasion unique pour une vie meilleure. L'investissement de l'Europe, combiné avec les efforts de la politique locale, doit veiller à ce que les petites villes dans les zones rurales sont importantes pour le tourisme. Cela crée de l'emploi que les jeunes dans leur ville et de la région continueront à lier.
0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha

Ajouter L'article

title
text
Caractères restants: 5000