L'automutilation comme un fait social

Automutilation d'une approche sociologique. D'abord, je dis comment le sociologue Durkheim, le concept de fait social ?? ?? explique. Ensuite, je vais vous expliquer ce qui constitue l'automutilation. Après cela, je vais vous donner un aperçu de l'étude de l'automutilation comme un fait social et sa relation avec le fait social explicative ?? dépression ??. L'essai se termine par la conclusion.

Les faits sociaux selon Durkheim

Selon fait social est quelque chose de Durkheim fait un individu ou par l'action de la société. Ici, l'individu ne choisit pas nécessairement pour eux-mêmes, mais il est d'une certaine façon par la société impose à cet individu. Ce phénomène est pas innée. Il est un schéma général dans lequel il ya une différence entre les groupes en réponse à des influences extérieures. Comme Durkheim se trouve un fait social, parce que ces actions individuelles largement sous l'influence de la société viendrait à propos. Ces décision individuelle est due à la dynamique de groupe, et non vice versa. Durkheim dit: ?? Les obligations plus sociaux autour d'une personne, moins le risque de suicide; Moins le les obligations, le plus en danger de l'auto-destruction. ?? Il a étudié l'influence de la société sur divers mouvements religieux et vit cette relation entre le suicide et le degré de contrôle social.

Quel est l'automutilation?

Automutilation comprend toute conduite qui blessures / nuire de sa peau ou le corps, tels que les coupures, brûlures, gratter, gratter, tirer les cheveux, se cogner la tête, placer des objets dans le corps, les os se brisent ou prendre des substances nocives.
L'automutilation commence souvent à la puberté parce que les jeunes à l'heure actuelle pour former leur propre identité. L'image de soi est en train de changer et il est important que les autres pensent d'eux. Cela signifie que parfois les jeunes ne sont pas sûrs rapide qui se traduit par une image de soi négative. Ils éprouvent aussi des difficultés à exprimer leurs sentiments. Habituellement automutilation en réponse à des sentiments intenses de violence ou souffrance psychologique ?? ?? où les adolescents savent pas quoi faire avec elle. En outre, il est souvent associée à certains troubles de la personnalité, y compris la limite, la schizophrénie, l'autisme, le syndrome de stress post-traumatique, trouble dissociatif, dysthymie et la dépression. En fait, la douleur physique est utilisée pour conjurer la douleur émotionnelle. Parce que l'automutilation est créé dans les endorphines du corps. Endorphine est un analgésique naturel dans le corps et combat la douleur psychologique, la peur, l'anxiété et la dépression, mais est aussi le moyen de l'euphorie ou le bonheur. Le sentiment agréable qui est libéré, ne reste pas pour longtemps, et l'inconvénient est que la douleur psychologique du sentiment négatif revient plus fort que jamais, menant à plus d'auto-mutilation. En raison de cette automutilation peut se développer que si la dépendance de l'organisme aux médicaments ?? ??.
Les automutilanten veulent garder sentir bien et continuer à se endommager à ce sentiment encore et encore pour revenir. Les cicatrices qui restent sont souvent irréparables et restent signé souvenirs pour le reste de la vie.

L'automutilation comme un fait social

Basé sur ces faits, vous pouvez conclure que l'automutilation est un événement social, où les jeunes gens d'ici sont plus sensibles que les personnes âgées. En raison de l'incertitude vécue par les jeunes comme ils entrent dans la puberté, ils sont préjudiciables beaucoup plus vulnérable aux influences de la société et donc plus susceptibles eux-mêmes. Les personnes âgées ont été moins touchés par ces influences; Ils sont résistants, ils peuvent savoir quoi et comment résoudre certains problèmes. En conséquence, ils seront moins enclins à l'automutilation.
Auto-mutilation et l'action individuelle peut être vu par l'individu comme une solution temporaire à son / ses problèmes. Ces problèmes sont causés en partie par la société. L'individu se sentira obligé en quelque sorte à se faire du mal, si ce mode de fonctionnement pour l'individu à perdre son / ses sentiments négatifs sur eux-mêmes.
Ces symptômes sont également des caractéristiques du phénomène de dépression. Il est ce qui explique le fait social se blesser de dépression, il est aussi un fait social. Cette conclusion vient du fait que les jeunes dans leur développement affectif peuvent souvent souffrir d'un plongeon ou la dépression due à l'influence de la société que les personnes âgées. Pour les personnes âgées, ce qui est moins, pour toutes les raisons mentionnées précédemment.

Conclusion

Chez les personnes qui font du mal eux-mêmes peuvent souvent être diagnostiqués de souffrir de dépression. Si il est vrai que les jeunes gens sont déprimés plus vite que les plus âgés, il ya des chances que les jeunes ont également tendance à se blesser plus rapidement que les personnes âgées. Si ces attentes sont corrects, vous pourriez dire qu'il ya un motif. La présence de ce motif, il peut être conclu que l'automutilation et la dépression sont des faits sociaux, la dépression est le facteur explicatif.
19

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha

Ajouter L'article

title
text
Caractères restants: 5000