Critique de livre: Le collier rouge par Jean-Christophe Rufin

1919. Dans une caserne abandonnée dans un petit village du Berry française est, un homme taciturne, bourru. Pour la porte, un vieux chien qui aboie et se plaint sans cesse. Raymond Dujeux, le geôlier, ne sait pas ce qu'il doit faire avec son seul prisonnier et ceux chien bruyant. Puis Lantier Commandant Hugues du Grez. Il est en charge du dossier de Morlac. Qu'est-ce que ce soldat exemplaire sur son ardoise? Qu'est-ce que le chien avec lui? Et qui est cette femme mystérieuse agriculteur qui aime lire la littérature?

Collier rouge: le livre

Été 1919. Il fait très chaud. Dans une caserne dans un village isolé dans le Berry français est un taciturne, maussade prisonnier Morlac appelé. Le geôlier, Raymond Dujeux, n'a pas beaucoup de problèmes avec lui. Morlac est son seul prisonnier. Ce qui est gênant est que jour et nuit pleurnicher chien à la cellule du prisonnier. Wilhelm appelé maigre, bête porté. Puis Lantier commandant Hugues du Grez, un juge militaire. Il est sa croyance dans la Grande Guerre un peu perdu. Le juge va interroger le prisonnier. Son dernier emploi avant sa retraite bien méritée. Souvent il est pas à l'origine de l'extérieur de Morlac. Pourtant, il lui incombe à ce soldat exemplaire est très alphabétisée. Qui lui a appris à lire et d'où vient sa passion pour la littérature vient-il? Et qui est cet agriculteur qui dure vie complètement isolées dans le hameau Vallenay et qui a aussi une passion pour la littérature? Avoir à faire quelque chose avec les deux ensemble? Et cela a à voir avec la détention du chien Morlac? Pourquoi Morlac chérit une telle rancune contre son fidèle chien? Morlac est gratuit si il est reconnu coupable? Et ce qui va arriver ensuite avec Wilhelm?

Basé sur des faits réels

Lors d'une mission en tant que journaliste en Jordanie Jean-Christophe Rufin a rencontré le photographe Benoît Gysembergh. Il reste beaucoup à ne pas vivre en Jordanie et si les deux hommes parlent beaucoup entre eux. Benoît Jean-Christophe Rufin raconte l'histoire de son grand-père. Ce était revenu de la Première Guerre mondiale avec la Légion d'Honneur. Mais un jour, il avait trop bu, il a commis une bévue. Pour cela, il a été arrêté et jugé. Ce sont ces faits qui constituent la base de l'histoire du livre "Le collier rouge." Benoît Gysembergh a lu l'histoire vous-même. Il est mort d'une maladie était hors tension.

Les données des livres collier rouge / Le collier rouge

  • Red Collar
  • Titre: Red Collar
  • Auteur: Jean-Christophe Rufin
  • Traduction en néerlandais: Katelyne de Vuyst
  • Editeur: Le Busy Bee, Amsterdam
  • Date d'édition 15 Février ici à 2015
  • Nombre de pages: 222
  • Genre: Romans guerre, histoires courtes
  • ISBN: 978-90-854261-3-4
Couverture: un soldat qui sa tête ne regarde pas avec un chien noir avec une médaille rouge autour de son cou.
Le collier rouge
Le livre original en français intitulé «Le collier rouge". Il date de 2014 et a été publié par Gallimard à Paris. La couverture originale est blanc avec des lettres rouges, comme toutes les couvertures de la maison d'édition Gallimard. La version est lue ici publié par les Editions France Loisirs en 2014. Le livre est de 155 pages. L'ISBN est 978-2-298-09178-6. Sur la couverture: un chien noir avec une décoration rouge sur la nuque et derrière les jambes d'un soldat. Cette couverture est un détail de la couverture de la version néerlandaise.

Qui est Jean-Christophe Rufin?

Jean-Christophe Rufin est né le 28 Juin 1952 à Bourges. Il est un médecin, historien, écrivain et globe-trotter. Pour plusieurs ONG, il est resté au Nicaragua, en Afghanistan, aux Philippines, au Rwanda et dans les Balkans. Il a été un pionnier dans le MSF et président d'Action contre la Faim. Entre 2007 et 2010, il était Ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie. En 2008, il était le plus jeune membre de l'Académie Française. Pendant ce temps, il écrit aussi des livres. Il a reçu deux fois le Prix Goncourt. Pour "Compostelle - Voetreis à la fin du monde" en 2013, il a reçu le Prix de Nomad.

Propre opinion

L'histoire est bien écrite et invite jamais continuer la lecture. Vous voulez savoir ce qui est arrivé à Morlac est arrivé et ce que son lien étrange avec le chien de pleurnicher Wilhelm. Vous viendrez pour savoir que dans les dernières pages. Les passages sur la Première Guerre mondiale ont écrit assez concis. Vous devriez déjà savoir quelque chose à propos de la Grande Guerre à suivre, mais autrement pouvez-vous brièvement sur la lecture. Le livre décrit l'absurdité de la guerre, l'utilisation d'animaux dans la guerre, perdre ses idéaux par la violence insensée et ordres absurdes. Le livre est aussi sur l'amour et la foi humaine. Mais surtout, il décrit la fidélité d'un chien. Un chien qui soutient travers patron vents et marées, même si le patron donne apparemment pas beaucoup à son chien. Jean-Christophe Rufin est pas comme décrit ci-dessus, le premier meilleur et il montre dans son style d'écriture. En français, le livre est recommandé pour les personnes ayant une très bonne connaissance du français. En plus de fans de la Grande Guerre, le livre sera certainement captivé par les amateurs de chiens.
1

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha

Ajouter L'article

title
text
Caractères restants: 5000