Budget pluriannuel de l'Union européenne est tâche difficile

Le 22 Novembre 2012, le gouvernement des États membres de l'Union européenne pour répondre à la mise en place d'un budget pluriannuel. Ce sera une tâche difficile. La crise en Europe est demandé pour les coupes. Chaque pays a du mal à établir son propre budget pour un an. Maintenant, le problème est beaucoup plus grande que 27 pays doivent se fixer un budget pour sept ans.

Le budget 2014-2020

Discuter de propositions budgétaires aura lieu dans un sommet de l'UE qui se tiendra les 22 et 23 Novembre 2012. L'objectif de cette réunion est que un ensemble de budget pluriannuel. Chaque État membre devra donc tirer le maximum de subventions européennes et veut payer aussi peu que possible. Certains États membres ont dû faire des coupes importantes dans leur propre pays et ils ne seront pas prêts à payer plus pour l'Union européenne. La taille du budget montre déjà une grande controverse. La Commission européenne a proposé pour 1033000000000 et c'est une moyenne de 147 milliards par an. Par rapport au budget actuel, qui a couru 2007-2013 cela représente une augmentation du budget de 5%. Mais la Commission doit réduire le montant total détenu un certain nombre de questions en dehors du budget. Ce ou économiser des milliards, mais que le coût juste besoin d'être payé. Si l'on ajoute ces coûts dans le budget, alors il est le total de 1 091 000 000 000 EUR. Pour les dirigeants européens, il est inacceptable si elles ont de réorganiser et d'investir dans la maison de Bruxelles.

 Qui et quoi sont des contributeurs nets à l'UE

Unis qui sont des contributeurs nets à contribuer davantage à l'UE que ce qu'ils reçoivent en retour en subventions et en contributions à des projets. L'idée est aussi à l'intérieur de l'UE que les épaules les plus solides portent le plus lourd fardeau. Les contributeurs nets sont les Pays-Bas, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Autriche Finlande et la Suède. Ces États membres ont immédiatement rejeté la proposition. L'idée est que la Commission européenne veut à la sobriété, mais pas pour lui-même. Les contributeurs nets veulent geler les dépenses de l'UE et de réduire si possible. Surtout Bretagne veut une réduction de 200 milliards d'euros. Mais l'Allemagne ne sont pas prêts à payer plus, et leur proposition est donc que le budget sera réduit de 130 milliards d'euros. Les Pays-Bas a présenté une demande de réduire de 100 milliards.

 Qui et quels sont les bénéficiaires nets de l'UE

Dans l'ensemble des contributeurs nets sont bénéficiaires nets. Ce sont les pays qui gagnent plus à l'UE que ce qu'ils paient. Ceux-ci comprennent l'Espagne, la Pologne, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce et les Etats baltes. Ils ne portent pas le poids de la réduction du budget dont ils recevront moins de subventions. Président de l'UE Herman Van Rompuy est très occupé avec la recherche d'un compromis et d'une proposition mise sur la table, dans ce contexte, d'aller dépenser 80 milliards de moins. Les bénéficiaires nets ne sont pas d'accord avec cela et déclarent que le budget ici préoccupations qui court de 2014 à 2020 et il est trop tôt pour prédire si la crise va persister jusqu'à ce moment. Alors, pourquoi couper en arrière maintenant? Lorsque le plan pluriannuel est approuvée, ce sont les montants que reçoivent les récepteurs net disponible en millions d'euros.

 Réductions

Le comité fait une proposition dans laquelle on veut réduire les remises reçues quelques pays. Ce sont les Pays-Bas, 1,2 milliard, 1,6 milliard de l'Allemagne. La Grande-Bretagne et la Suède 3,6 milliards de 0,5 milliard. Ces États membres recevront un rabais sur leur contribution de l'UE. Ces remises comprennent plusieurs composants et donc ne sont pas claires. Mais le Danemark soumettra une demande d'utilisation de l'escompte. David Cameron, le Premier ministre britannique, a menacé d'un veto si des modifications sont apportées à ces réductions. Une proposition a été rejetée à venir à l'introduction d'un impôt européen.

 Où l'argent est dépensé sur

Si nous partons de la proposition, comme cela a été fait pour déterminer le plan à long terme pour 2014 à 2020, le budget total est élevé à 1,091 trillions. Ce sera répartie comme suit:
  • Agriculture 390 milliards
  • Sécurité et d'asile de 19 milliards
  • La politique étrangère de 72 milliards
  • Les salaires et les bâtiments 63 milliards
  • Une croissance durable dans l'UE 503 milliards
  • Divers 44 milliards.

 Les subventions agricoles
Le montant qui sera consacré à l'agriculture est représentée par 390 milliards. Cela représente une diminution de 7% par rapport à l'actuel plan pluriannuel.
 La sécurité et la politique d'asile
Ici, nous devons penser à la gestion des frontières, la politique d'asile, la sécurité alimentaire. Ici, un montant de 19 milliards placé sur le budget
 Politique étrangère
Sous politique étrangère équivaut à 72 milliards d'euros et l'augmentation du budget est de 27%. Voici donc le service diplomatique, mais aussi l'aide humanitaire et de l'assistance aux pays voisins.
 Salaires et bâtiments
Les salaires et les bâtiments coûtent 63 milliards et une augmentation de 11% est proposée à cet effet.
 Divers
Sous d'autres affaires inclut le développement, fonds de mondialisation et de réserves.
 Croissance durable
La croissance durable est un montant mis de côté € 503 000 000 000. Cet article montre une croissance de 13% par rapport au précédent plan pluriannuel. Nous devons penser à des subventions pour les régions, les infrastructures et la recherche.

 Le Parlement européen

Le Parlement européen devra approuver le plan pluriannuel. Cependant, ils estiment que d'un budget de 1,5 trillions est nécessaire pour relancer la croissance en Europe.
Le 24 Novembre 2012, il a été annoncé que le sommet avait échoué. Au début de 2013, les discussions seront reprises.

 Mise à jour

Dans la mi-mai 2013, il a été annoncé que les Pays-Bas 350 millions devront contribuer au budget de la Commission européenne. Ce montant pourrait augmenter à 500 millions d'euros. Le gouvernement devra en tenir compte dans les discussions autour des compressions budgétaires prévues pour 2014 et qui sont soumis en Août à la deuxième chambre.
0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha

Ajouter L'article

title
text
Caractères restants: 5000